Sélectionner une page

ATTENTAT ISLAMISTE DE CONFLANS-SAINTE-HONORINE

LE DÉPARTEMENT DES YVELINES ENCORE TOUCHÉ !

Après l’attaque terroriste djihadiste du 13 juin 2016 à Magnanville et l’assassinat d’un couple de policiers, le département des Yvelines est, ce vendredi 16 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine, une nouvelle fois confronté à l’horreur avec la décapitation, en pleine rue, d’un enseignant dans ce que le Président de la République a caractérisé « d’attentat terroriste islamiste ».

La fédération des Yvelines du Rassemblement National tient tout d’abord à adresser ses pensées les plus solidaires à la famille, aux proches et aux collègues de notre compatriote professeur.

La fédération des Yvelines du Rassemblement National tient ensuite à apporter son soutien à l’ensemble du corps enseignant, lequel est quotidiennement intimidé et pris pour cible par ceux qui veulent imposer leurs lois et leurs interdits par la terreur verbale ou physique.

Une terreur qui prospère malheureusement dans les Yvelines sur fond des plus vils calculs électoraux et de la soumission de certains élus :

Comment lutter efficacement contre ce fléau islamiste lorsque, orchestré depuis le Conseil Départemental LR des Yvelines, le « système » s’adonne par clientélisme, aux petites et grandes compromissions qui ne font que renforcer nos ennemis ? Ces élus doivent être écartés !

Comment lutter efficacement contre ce fléau islamiste lorsque, le soir même de l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, la député Modem de la 7ème circonscription des Yvelines, Michèle de Vaucouleurs, qualifie le fait de défendre la liberté d’expression de « mauvaise idée », accablant ainsi le professeur assassiné au lieu de condamner son bourreau islamiste ? Cette élue doit démissionner !

Face aux consternants comportements de certains élus dont la responsabilité est pleinement engagée dans la catastrophique situation sécuritaire que traverse notre département, la Fédération des Yvelines du Rassemblement National appelle les Yvelinois à cesser d’accorder leur confiance à ceux qui depuis des années mettent en œuvre des politiques clientélistes et immigrationnistes qui favorisent le communautarisme et le séparatisme, terreau du terrorisme.