Sélectionner une page

 

Communiqué de Cyril NAUTH, Maire de Mantes-la-Ville   Le mercredi 4 décembre 2019

 

Le mardi 26 novembre 2019, Monsieur le Sous-préfet de Mantes-la-Jolie, me contacte, de manière totalement informelle et impromptue, par téléphone pour m’indiquer que la préfecture des Yvelines envisage de réquisitionner un site privé appartenant à la Chambre de commerce et d’industrie, situé dans la zone industrielle de la Vaucouleurs afin d’accueillir 200 femmes tibétaines (suite au démantèlement d’un camp précaire à Achères) pour l’hiver.

J’exprime immédiatement à Monsieur le Sous-préfet mon hostilité à ce qui n’est encore qu’un projet (même s’il n’a jamais demandé formellement mon avis) et je lui précise également que ce site est déjà occupé par des gens du voyage (une vingtaine de caravanes). Le Sous-préfet me répond qu’il ignore cette information, il m’indique qu’il doit se renseigner sur ce fait précis en ajoutant que cette présence pourrait être considérée comme incompatible avec l’arrivée des Tibétaines.

A la fin de la conversation téléphonique, le Sous-préfet s’engage alors à revenir vers moi pour me tenir au courant de la décision finale.

Hélas, il a manifestement oublié de le faire puisque j’apprends par un journaliste le mercredi 4 décembre au matin que la décision a bien été confirmée. Je me rends aussitôt sur les lieux pour me rendre compte et je constate effectivement que plusieurs Tibétains sont déjà sur place. Je prends contact avec les membres de la Croix-Rouge présents également qui m’informent qu’il y a 180 Tibétains (hommes et femmes) qui doivent rester sur ce site pendant tout l’hiver suite à une décision préfectorale.

Cette décision (il doit s’agir d’un arrêté de réquisition que je n’ai toujours pas vu), tant sur la forme que sur le fond, sera contestée par toutes les voies de recours possibles.