Sélectionner une page

Privilégions nos commerçants

« J’aime plus le pain, le pâté, le saucisson, que les limitations de vitesse ». Cette franchise si française dans la bouche de Jacques CHIRAC, j’aimerai m’en faire mienne, en changeant la fin, par le racket du stationnement automobile que nous subissons & qui nuit gravement au commerce local.

Dans quelques semaines tout à chacun commencera ses cadeaux de Noël. Il est primordial que vous préfériez vous rendre dans nos commerces plutôt que les commander via internet. Ainsi ces achats, comme ceux tout au long de l’année, chez nos commerçants mettent l’humain au cœur de notre cité. Imagine t’on Alexandre le bienheureux avec une tablette faire ses achats? Certes vivons avec notre temps, mais n’en soyons pas esclave, car que serait notre ville sans commerces? Je ne suis pas certain que le progressisme d’une ville en proie aux camionnettes de livreurs ou demain aux drones de livraison soit une douceur de vivre & de bien-vivre.

Didier Rouxel – didandjo@yahoo.fr