Sélectionner une page

1.45 %

Dans le journal de Saint-Germain du 21 septembre il est écrit, deux fois pour les lecteurs distraits, que 60 % de nos voisins de Mareil-Marly étaient favorables à une fusion avec notre ville, selon une étude payée par la mairie. « Sauf que » les Mareillois, pour renouveler leur conseil municipal, viennent de voter le 23 septembre à 59% pour la seule liste opposée à la fusion. Aucune étude commanditée ne vaut campagne électorale ni vote des électeurs. Finalement et c’est heureux, la Démocratie l’a emporté. Il ne nous reste plus que Fourqueux avec qui fusionner.

Alors, comment considérer le pourcentage de 56% de Saint-Germanois annoncés favorables à la fusion, à partir d’un échantillon de 1,45 % de la population, 578 personnes ayant répondu à un questionnaire ? Depuis des mois je réclame un référendum. D’aucuns pensent dorénavant qu’engager la fusion sans référendum local pose un problème moral. J’y vois en même temps une faute politique.

Didier Rouxel, Saint-Germain fait Front!