Sélectionner une page

Chères Versaillaises, Chers Versaillais,

 

Dans la nuit de vendredi au samedi 8 septembre, une « rixe » a éclaté dans le quartier Bernard de Jussieu. Une trentaine de « jeunes » se sont affrontés pour régler un conflit qui aurait pour origine un différent entre lycéens de la Celle St Cloud dont certains vivent dans ce quartier de Versailles. Près d’une vingtaine de voitures endommagées, 2 abribus détruits… tel est le bilan matériel de cette sauvagerie. Il semblerait, heureusement, que le bilan humain soit très léger. Certes, des arrestations ont eu lieu mais il est peu probable que de véritables peines soient prononcées à l’égard des délinquants identifiés.

Il faudrait évidemment faire de preuve d’une grande sévérité à l’égard des auteurs de ces faits et, s’ils sont mineurs, mettre en responsabilité leurs parents. Puisque le prélèvement à la source est à la mode…prélevons à la source la réparation des préjudices. Seule la sévérité permettrait de juguler cette pratique barbare et de maintenir la tranquillité légitimement due aux habitants de ce quartier, comme à tous les habitants de notre ville.

Cette rentrée commence mal pour ces élèves et surtout pour les habitant du quartier, aussi, nous demandons la plus grande vigilance de la part des autorités de Police pour éviter que cela ne se reproduise et que cet événement ne devienne pas habituel tout au long de l’année.

A propos de prélèvement à la source, même s’il s’agit d’un sujet national, nous ne pouvons qu’en déplorer la mise en œuvre. En dehors des critiques techniques évidentes et de la surcharge de travail pour les employeurs, devenant collecteurs d’impôt, il est un effet secondaire sur lequel il est important de s’arrêter : l’anéantissement de la notion de foyer fiscal par l’individualisation progressive de l’impôt. La prochaine étape sera t’elle la suppression du quotient familial, donc la fin de la politique familiale qui a fait de notre pays un modèle du genre pendant des décennies ? Cela a de quoi inquiéter sur le modèle de société qui se profile lorsque l’on est attaché aux valeurs traditionnelles de la famille et à l’importance du maintien d’une politique familiale digne de ce nom.

Enfin, revenons en ville, pour déplorer ces bornes Autolib abandonnées, prenant des places de stationnement pourtant si chères aux riverains et aux commerçants. Que deviendront ces emplacements (une quarantaine – qui ont coûté chers aux Versaillais) et quel sera le coût pour la ville, donc pour les contribuables que nous sommes, de cette erreur politique consistant à avoir adhéré au système Autolib sans avoir pris la mesure des évidentes erreurs de gestion qui en faisait, depuis des années déjà, un gouffre financier ? Nous nous y étions opposés dès le départ et nous serons attentifs aux suites données à cette «affaire». Dès maintenant, nous préconisons la suppression pure et simple de ces emplacements pour les redonner aux citoyens et à l’espace public.

 

Thierry Perez

Versailles Bleu Marine

fn78@frontnational.com

06 26 82 06 45