Sélectionner une page
La scène sortant tout droit d’un western ou d’un documentaire sur une zone de guerre a pourtant bien eu lieu à Plaisir mercredi soir : quatre individus parmi lesquels se trouvait un homme armé d’un fusil d’assaut Kalachnikov ont menacé les occupants de deux halls d’immeubles différents de Plaisir.
Ces phénomènes devenus réguliers au Valibout démontrent que bon nombre de nos quartiers subissent la Loi des caïds et vivent dans la crainte de flambées de violences ou de menaces diverses qui pourrissent le quotidien des riverains.
Cette affaire fait écho à l’intervention de notre élu municipal M.Aleksandar Nikolic qui alertait déjà sur la découverte d’armes de guerre dans ce même quartier du Valibout. Il dénonçait également que des riverains ne pouvaient aller et venir qu’aux horaires autorisés par les dealers et que toute demande d’aide de la part d’une police démunie était refusée faute de moyens.
Les politiques de droite comme de gauche, dans une logique psychologisante, ont toujours préféré déverser des milliards dans les banlieues sans pour autant rétablir l’ordre et ont, au contraire laissé grandir la loi communautariste, anti-policière, anti-française, en quelque sorte la loi des hors-la-loi. Aux indignations légitimes du Front National des Yvelines sur la violence qui gangrène le quartier du Valibout, la majorité municipale hurle à la « stigmatisation anti républicaine » au lieu de préserver la République justement.
Il est grand temps que la loi républicaine revienne dans ces quartiers. Le Front National des Yvelines, à l’appui du plan Le Pen pour les banlieues, propose dans le cas présent :
– un plan de désarmement des zones de banlieues
– un réarmement moral et matériel de la police
– une simplification des procédures de confiscation des biens mobiliers, immobiliers ainsi que des avoirs financiers des trafiquants d’arme et de drogue.
La police doit pouvoir retourner dans les cités et rétablir un ordre nécessaire à la paix dans nos banlieues. Mais elle doit être soutenue par une hiérarchie administrative, préfectorale et politique courageuse qui préfère le respect des lois aux bénéfices électoraux du clientélisme et de l’achat de la paix sociale. Le Front National des Yvelines invite donc, au nom de la paix civile dans nos banlieues, au courage et à la volonté politique